Dans les coulisses de One pretty dinner

Coucou les filles !

Cela vous dirait de vous faufiler dans les coulisses de One pretty dinner ? Alors, suivez-moi !

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.

 

Sa sortie approche à grands pas, j’arrive donc aux toutes dernières étapes de mise en page et contrôles avant qu’il ne parte pour l’impression.

Avant cela, il y a eu la réflexion du projet, la construction du sommaire qui a été une étape importante car je ne voulais pas faire un simple livre de cuisine mais vraiment un outil qui nous change la vie, le choix des recettes et des photos, les recherches et interviews pour le nourrir avec un contenu de qualité, le choix de l’outil avec lequel j’allais le concevoir, celui de l’imprimeur, la création du site internet, le tout parsemé de surprises plus ou moins bonnes et agréables, comme pour toute création de projet.

Lorsque j’ai imaginé One pretty dinner au tout début de cette aventure, je n’avais pas osé rêvé à une version papier. J’avais fait quelques devis d’imprimeurs mais ils étaient tous exorbitants alors j’avais décidé de partir sur un e-book.

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.Le chapitre : On en fait quoi ?

Et puis lorsque je parlais de mon projet, tout le monde abordait le fait qu’une version papier, ce serait quand même chouette et plus pratique. Bien sûr, j’étais tout à fait d’accord mais je ne pouvais pas proposer un livre à 40 € hors frais de port.

Un jour, complètement par hasard, la solution est arrivée. J’ai commandé un livre sur les start-up et il était sorti des presses d’un imprimeur en ligne que je ne connaissais pas.

Le produit était de qualité alors j’ai été faire un devis, sans trop y croire, et là, belle surprise: on obtenait un tarif cohérent !

WOW ! Alors j’ai sondé mes copines, l’une d’elles connaissait bien et en était très satisfaite, le site avait de très bons avis, One pretty dinner allait pouvoir avoir sa version papier.

Etre un vrai livre. Un vrai de vrai, comme ceux que l’on trouve en librairie !

J’ai commencé par accomplir quelques formalités car il lui fallait sa petite carte d’identité : son ISBN. Et puis un code barre aussi.

barcode (1)

Ensuite, j’ai avancé sur son contenu. Et lorsque mes trames ont été prêtes, j’ai commandé des échantillons. Enfin, j’ai essayé de commander des échantillons.

Parce qu’en fait, le print c’est tout de même un lot de caractéristiques bien particulières que l’on a pas dans un support numérique et qu’il me fallait donc apprivoiser.

J’ai choisi de concevoir mon livre avec un outil que j’adore, Canva, qui n’est pas un logiciel de PAO, mais qui se présentait comme étant adapté à l’impression professionnelle. Ou pas.

La semaine dernière n’a donc pas été une partie de plaisir. Mes fichiers me revenaient toujours non conformes. Lorsque ce n’était pas le format, c’étaient les polices qui n’étaient pas incorporées. Le support n’avait pas de solution à me proposer. J’ai fini par faire appel à une graphiste pour trouver une façon de résoudre le problème.

Après avoir cru qu’il allait falloir tout recréer sous Indesign, un logiciel de PAO, elle a finalement trouvé les différentes modifications à apporter.

Le fichier était enfin conforme !

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.

La solution n’était pas compliquée en soi, il suffisait de la connaitre. Un peu fastidieuse mais efficace et elle m’évitait d’avoir à tout refaire sous Indesign. Logiciel que je ne maîtrise pas.

Comme son devis était hors de portée, j’ai installé ce qu’il fallait et tâtonné jusqu’à réussir à reproduire le même fichier.

J’ai donc pu commander mes deux échantillons, avec son fichier pour le premier, le mien pour le second afin de m’assurer que j’avais bien trouvé les bons paramètres.

Et bingo ! Les fichiers sont passés et mes deux échantillons ont enfin pu partir à l’impression. Cela m’a tout de même permis de voir que le support était réactif et à l’écoute. (et très patient !)

J’hésitais entre deux grammages : 130 et 170 g et deux pelliculages : mat ou brillant.

La livraison était prévue pour Mercredi par un transporteur. Qui dit transporteur dit on ne sait pas à quelle heure il va passer.

J’ai donc trépigné toute la journée et il a fini par arriver en fin d’après-midi.

Et là, joie ! Mes échantillons sont vraiment jolis, la qualité est au RDV (malgré tout ce que j’avais pu lire de positif, j’avais quand même vraiment la trouille ! ) et j’ai un coup de coeur pour le pelliculage… ah non, je vais vous laisser un peu de suspense !

one pretty dinner

Les petits échantillons arrivés cette semaine. Ils ne font que 40 pages, 8 fois moins que la version finale.

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.

Avec tout ça, j’ai pris du retard et même en travaillant sans relâche, chaque jour du matin au soir tard, la sortie de One pretty dinner va devoir être décalée d’1 à 2 semaines. Je suis un peu déçue mais le principal est que le livre soit vraiment de qualité.

Du coup, j’ai planché sur une surprise à offrir à toutes celles et ceux qui m’ont déjà fait confiance en pré-commandant le livre, pour les remercier de leur patience. ♥ 

Je vous montre un petit avant-goût ?

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.La bucket list pour faire pétiller nos pauses déjeuner

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.L’intercalaire pour le chapitre « On leur fait aimer la cuisine »

Alors que la sortie de mon premier livre, One pretty dinner, approche à grands pas, j'avais envie de partager avec vous les coulisses de sa conception.

Je vous aie fait une sacrée tartine ! Certaines images trop volumineuses ont dû être réduites autrement, d’où la différence de tailles.

Je vous laisse, j’ai RDV avec ma fromagère aux Sables d’Olonne afin d’avoir tous ses secrets pour un plateau de fromage réussi.

Pssst ! Vous pouvez encore profiter de l’offre de pré-commande : la version numérique est à 7.99 au lieu de 9.99 et est offerte avec la version papier !

Je pré-commande !

one pretty dinner

18 commentaires

  1. Rholala !!! J’ai trop hâte de le recevoir dans ma boîte aux lettres et de pouvoir le feuilleter !!!
    Il donne envie et à l’air trop joli !!!
    Bravo pour ton courage et ta persévérance ! Ce n’est jamais facile de monter de gros projets comme le tien…mais quel plaisir quand on voit que ça aboutit enfin ! ♥
    Encore bravo Sarah et vivement le mois de mai !!! 🙂

    • @marjolaine ♥ 🙂 merci pour ton adorable petit mot ! moi aussi, j’ai hâte de le voir devenir concret ! mon ordinateur commence à vraiment me ressortir par les yeux hihihihi allez hop, j’y retourne !

  2. ça y est la commande est passée pour la version numérique, j’hésitais avec la version papier mais finalement avec la tablette c’est quand même bien pratique pour cuisiner 😉 trop hâte de le découvrir!!!

  3. Je l’ai déjà commandé et j’ai vraiment hâte de le recevoir! on ne s’imagine pas tout ce qu’il se passe en amont de la conception d’un livre! Je suis contente qu’une version papier ait été possible, le digital ce n’est vraiment pas la même chose pour moi. Bravo! les visuels sont très très beaux et laissent présager de bonnes choses à préparer!

  4. Ca y est, je viens de le pré-commander. J’avais loupé le coche la fois dernière. J’adore les photos et les couleurs utilisées. Ca donne envie de cuisiner…

  5. Ah ben c’est malin ! Maintenant je regrette de n’avoir pris que la version numérique. (Tout ça pour ne pas avoir à trépigner d’impatience devant ma boite aux lettres ?). Il a l’air vraiment superbe! ?

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom