Happy Interview : On plie bagage

Laponie_Traineau_Remy

Coucou les filles !

Aujourd’hui, je vais vous faire voyager.

Je suis une grande fan d’hiver polaire, de banquise, de caribou et de forêts enneigées alors lorsque j’ai découvert par hasard « Boréalis » – le premier documentaire d’On plie bagage, tourné en Laponie – il y a quelques temps, je suis complètement tombée sous le charme.

Si l’on en croit Catherine, l’hiver arrive chez nous cette semaine alors c’était le moment rêvé pour partager avec vous l’Happy Interview de Tania & Guillaume qui ont réalisé deux documentaires magnifiques: Boréalis et Lagwiyan qui nous emmène cette fois en Guyane.

Ils sont passionnants, passionnés, drôles et bavards, leurs photos sont à couper le souffle et je suis convaincue que vous allez vous régaler autant que moi lorsque j’ai découvert leurs réponses.

Bon voyage!

1_Avion2

1 – Parlez-nous un peu de vous : Qui êtes-vous, que faites-vous et est-ce conforme à vos rêves d’enfants ?

Tania & Guillaume : On est un duo de jeunes vidéastes – aventureux. On trouve que l’humour c’est drôle, du coup on tente d’en mettre un peu dans nos projets de vidéos aventureuses.

Tania : Quand j’étais gosse je voulais être détective. J’avais un faux téléphone, une mallette remplie de faux dossiers et d’un faux revolver. Et des talkies walkies.

Maintenant je tourne des documentaires de voyage. Donc il y a toujours ce côté enquête, mais sans le côté glauque, ahah ! Et finalement j’ai toujours des talkies walkies, pour certains tournages. Donc on peut dire à partir de là que j’ai atteint mon rêve de gosse 😉

Guillaume : Moi je voulais être archéologue ! Les anciennes civilisations et mine de rien les enquêtes aussi. Ça doit être mon côté curieux…

Donc le côté proche de la nature, découvertes, rencontres, ça marche, par contre interviewer des fossiles c’est pas terrible….

P.S : j’aime bien les talkies aussi !

Tania_Guillaume_Puff

2- Que faites vous en parallèle de ce beau projet ? Quels sont vos parcours ?

Guillaume : On s’est rencontré lors de nos études avec Tania (BTS audiovisuel), ensuite j’ai fait une alternance dans une agence de com et je me suis spécialisé dans le motion design. Maintenant, je suis associé dans une agence et je batifole de projets en projets aussi bien sur des vidéos instit’ que pour la télé ou de l’événementiel.

Tania : Avant le BTS j’avais fait 2 ans de conservatoire d’Art Dramatique. Après j’ai suivi sensiblement le même parcours que Guillaume : alternance en agence, mais plutôt tournée vers l’image et la réalisation. Ensuite j’ai été reporter voyage, puis j’ai monté une société de production pour pouvoir gérer mes propres projets, souvent en partenariat avec l’agence de Guillaume !

Grâce à On Plie Bagage on a gagné quelques projets de vidéos voyage : documentaires, webséries, reportages… Nos parcours se rapprochent de plus en plus de nos envies de bouger !

5_Maroni8

10_Singe3

3- Comment est né On plie bagage ?

Tania : D’un rêve de gosse ! Rien à voir avec le détective ou l’archéologue. J’ai du lire 36 fois l’Appel de la Forêt, de Jack London. Je rêvais de vivre une aventure dans le Grand Nord avec des chiens de traîneaux. Pendant le BTS j’ai tenté de trouvé un sujet de documentaire là dessus, fini par rencontré des conducteurs de traîneaux à chiens en France, qui m’ont renvoyé vers un couple de Français expatriés en Laponie. Ça a donné notre premier documentaire : Borealis. Une aventure incarnée par Guillaume et moi, à la découverte d’un quotidien à l’opposé du nôtre.

Rapide_Storforsen

Laponie_Nounavik

Guillaume : C’est seulement après être rentré qu’on s’est rendu compte qu’une série sur les français du bout du monde pouvait être chouette ! Ça alliait nos envies de voyage, nos envies de rencontres et notre passion pour l’image et la vidéo. Du coup ni une ni deux, nous sommes parties dans une belle aventure : On Plie Bagage ! C’est carrément une équipe qui est à nos cotés, aussi bien en graphisme qu’en composition musical et mixage son. Que des bénévoles passionnés sans qui le projet n’existerait pas. 🙂

Laponie_Lac_Vidsel

4 – Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Comment les avez-vous surmontées ? Qu’en avez-vous appris ?

Tania & Guillaume : Aucune ! Noooooooon bien sûr… Le problème majeur dans la vie, on va pas se mentir, c’est quand même l’argent. C’est le principal soucis que l’on rencontre avant de partir faire nos documentaires. Pour le surmonter, nous recherchons des partenariats, pour Lagwiyan nous avons fait un appel aux dons via Ulule, c’est beaucoup de boulot mais sans ça on serait juste partis dans la Creuse quoi….

Rechercher des partenariats c’est constituer un dossier béton, avoir une stratégie de communication pour faire parler de nous, savoir résumer son projet pour accrocher l’attention… Autant de choses qu’on n’a pas appris à faire. Ca a été quelques échecs au début, c’est jamais facile d’entendre un «non», ou un «il y a des faiblesses dans votre concept !». Mais ça nous a appris à être plus organisé, à construire mieux notre projet, à être polyvalent aussi.

ara-rouge-et-bleu-guyane

13_Jungle1

5- Comment s’organise une telle aventure ? Racontez-nous les coulisses !

Tania & Guillaume : La préparation prend plusieurs mois, car comme tout est bénévole, nous devons continuer à gérer nos projets rémunérés, tout en se dégageant du temps libre pour préparer le voyage. On passe plus de temps à préparer qu’à faire le voyage. Et encore plus de temps à post-produire le documentaire.

La première étape c’est la recherche du sujet :  bouche à oreille, google, presse… Une fois le sujet trouvé, on prend contact, on explique le projet dans ses grandes lignes, on se renseigne sur la région dans laquelle on irait… Et ensuite vient l’écriture et la recherche de partenaires.

On jongle entre la réalisation de courtes vidéos pour dynamiser nos réseaux, faire parler de nous… L’écriture du scénario, et l’écriture d’un dossier de présentation pour obtenir un maximum de soutien : un billet d’avion par ci, un prêt de matériel par là…

8 mois plus tard on est prêts à partir… Pour 3 semaines. Ahah. Autant dire qu’on les savoure ! Sur place on se retrouve face à des difficultés : des interviews qui ne peuvent pas se faire, des changements de planning, la météo, et bien sûr la découverte en vrai de paysages que nous n’avions vu qu’en photo.

feuille-de-dérushage

Donc chaque soir on dérushe nos images, on voit ce qu’on a réussi à avoir, on réfléchit à raccrocher au scenario, ou à changer quelques scènes…

Au retour vient le montage, des interviews d’abord pour avoir le fil conducteur, puis de toutes les images d’illustrations. Pour Lagwiyan, on avait une quinzaine d’heures de rushs… Pas simple de trier tout ça ! Le compositeur nous écrit des musiques sur les images, la graphiste illustre quelques transitions, le mixeur…mixe. Surprenant, non !

En tout c’est un an de travail. Ça irait plus vite s’il n’y avait pas les recherches de financements, enfin si c’était délégué à un producteur. Mais on travaille là dessus 😉

Eeet enfin, et ce sera le dernier paragraphe de cette longue réponse, on cherche à être diffusé en festival pour être vu. Ce serait dommage que tout ce travail reste dormir dans un disque dur. Grand Bivouac, Globe-Trotter… On a commencé une petite tournée !

Laponie_Train

6- Vos  plus jolis souvenirs de voyages ?

Guillaume : Ma première aurore boréale ! On guettait le ciel tous les soirs et il ne se passait rien…et le seul soir où on décide de rester au chaud, Stéphanie (musher de Borealis) rentre dans le chalet et crie : «Yaaaaa une aurore !!!!» et là avec Tania on est sortie avec nos caméras, les trépieds, Rémy devait m’emmener plus en hauteur et Tania assurer le timelapse près du chalet, on était vraiment speed. Et au moment de partir avec Rémy, on s’est regardé avec Tania et on s’est posé 2 secondes pour savourer tous les deux ce magnifique spectacle ! On avait des sourires niais c’était drôle.

Tania_Guillaume_Aurore

Tania : Perso j’ai ressenti plus d’émotions en rencontrant un singe sur le Maroni, qu’avec Guillaume devant une aurore boréale. Ahah, non c’est une blague, seulement il m’a piqué mon chouette souvenir alors j’en donne un autre. Sur le Maroni donc, fleuve frontalier de la Guyane et du Suriname. On était sur une petite île et il y avait un couple de singes Kwata, des grands singes noirs aux visages roses. Avec une p’tite coupe de «cheveux» punk. J’ai réussi à m’en approcher, à leur serrer la pince, comme de vieux amis. Ils avaient l’air étonné par mes cheveux. C’était un moment un peu fou !

11_Singe1

7-  Vos souvenirs les moins sympas ?

Tania : ma première aurore boréale avec Guillaume.

aurore-boréale

Oooh ça va l’humour Guillaume, fais pas la tronche.

J’ai pour l’instant pas de mauvais souvenir de voyage. À la limite le souvenir pas super agréable c’était une nuit en hamac sur l’île du Salut, on avait le droit d’installer nos hamacs dans une seule partie de l’île : l’ancien bagne. Donc bon. Adrien (le protagoniste de Lagwiyan) a ronflé toute la nuit, il faisait une chaleur…Pas même un filet d’air frais s’engouffrait dans cette espèce de grande cellule, et le lendemain nos réserves de nourritures avaient été dégommées par… on ne sait quoi ! Mais on a bien rigolé. Mais pas dormi quoi.

Guillaume : Bon j’en ai un….Mais c’est une sorte de confession. On est partis avec Tania dans une ville de Laponie que tous les deux (sans nos expat’) et on a fait une petite rando en raquette, on voulait filmer des rennes en pleine forêt. C’était ma première rando en raquette et c’était vraiment pas glorieux…j’ai pas arrêté de les perdre. Au bout d’un moment on a voulu se poser pour pique niquer et on venait d’apprendre quelques jours plus tôt avec Rémy à démarrer un feu en pleine nature avec que des éléments naturels. J’ai fait mon mec avec Tania, genre t’inquiète je gère et on a pique niqué dans le froid…..

rennes

8- Vos anecdotes préférées ?

Guillaume : Je vous ai raconté la fois où on a vu notre première aurore boréale avec Tania ?

Tania : Ou la fois où on s’est baigné dans le Maroni, et deux minutes après on pêchait dans ce même fleuve…des piranhas. Mais j’étais contente qu’on ne m’ait pas dit avant ce qu’on allait pêché. Je ne me serais jamais baigné sinon. Je serais restée avec ma transpiration, comme ça, pendant 4 jours.

Tiens je viens de comprendre pourquoi les piranhas m’ont laissé tranquille du coup.

14_Kaw2

9- Qu’aimez-vous le plus dans ce que vous faites ?

Tania et Guillaume : Les rencontres ! C’est super de s’imprégner de vies hors du commun, de partager le quotidien de parfaits inconnus. Ça créer des liens forts, c’est à chaque fois une belle leçon pour nous. On pense que ça nous aide à garder nos rêves en ligne de mire, à ne pas lâcher.

4_Maroni1 (1

E19A2559

18_Tortue5

10- Vos secrets pour bien commencer la journée ?

Tania & Guillaume : Un café. Et un bon vinyle.

11- Quels sont vos 3 super pouvoirs ?

Tania : la modestie, le charme, l’intelligence. Ça en épate plus d’un croyez-moi.

Guillaume : l’humour, l’humour, l’humour. Et les maths.

Tania : ça fait 4 Guillaume.

Tania & Guillaume : Plus sérieusement, à deux on arrive à avoir 3 super pouvoirs. Tania est stressée et Guillaume trop relaxe. On est très fort au ping pong : on se renvoie des idées, ça fini par donner un scenario cohérent… On atteint presque la perfection à nous deux. Presque.

12- Quels sont vos mantras ?

Guillaume : pardon ? Taniaaa ? T’as google sous la main ?

Tania : Un mantra est, dans l’hindouisme, le bouddhisme, le sikhisme et le jaïnisme, une formule condensée, formée d’une seule syllabe ou d’une série de syllabes, répétée de nombreuses fois suivant un certain rythme dans un but de méditation, ou à des fins religieuses.

Je passe la main.

Guillaume : Une série de syllabe a, e, i, o, u.

Je rends la main.

13 – Ce qui vous redonne le sourire les jours gris ?

Guillaume : Tania. (sourire niais)

Tania : les blagues de Guillaume. Tu blaguais Guillaume, hein ?

Sinon un p’tit épisode de Dix pour Cent. Ou une bière entre amis.

14-  Vos petits bonheurs préférés ?

Tania : en ce moment je me fais de la soupe. Et ça me rend vachement heureuse, j’ai l’impression d’avoir une vie saine.

Guillaume : Il faut savoir que Tania ne sait pas cuisiner….

J’adore la musique, donc un p’tit son sympa me rend facilement heureux et puis une petite soirée entre amis.

Pour retrouver Tania & Guillaume

on plie bagage

Leur site On plie bagage 

Leur compte Facebook, Twitter, Instagram & Viméo (pour découvrir toutes leurs petites vidéos).

Et retrouvez leurs DVD dans leur petite boutique.

on plie bagage dvd

 

Borealis – un hiver avec les chiens / Bande annonce from On Plie Bagage on Vimeo.

TEASER LAGWIYAN from On Plie Bagage on Vimeo.

Cela vous plairait que l’on voyage plus souvent ?

4 commentaires

  1. Merci Sarah pour la découverte ! Et merci à Tania et Guillaume de partager leur passion et leur humour !
    La bande annonce du documentaire Borealis réveille plein de beaux souvenirs de moments magiques passés avec nos chiens de traîneau…merci ! J’ai hâte de le découvrir ! Et Lagwiyan à l’air bien sympa aussi.
    Merci de partager ce beau travail ! Bravo Tania et Guillaume !

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom