Je fais mes produits d’entretien !

4
8216

Fabriquer soi-même ses produits ménagers, c’est facile !

 Pour cet article, c’est ma copine Eva, experte en produits maison, qui vous donne tous ses secrets. ♥ 

produits ménagers maisonCrédit photo:  Amazing herbs and oils

Ça a commencé quand j’ai fait une énième réaction allergique à une lessive tout ce qu’il y a de plus classique : je me mets à chercher des alternatives pour laver mes vêtements, et je découvre les noix de lavage.

Un peu dubitative, je tente le coup. Pas les mêmes résultats que ma lessive habituelle, mais pas mal ! Je poursuis mes recherches, et de vinaigre blanc en bicarbonate de soude, en passant par les huiles essentielles, mes chères huiles essentielles, je commence à jouer les petits chimistes et à remplacer de plus en plus de produits dans ma maison.

Après un virage un peu extrémiste à la naissance de mon fils, je me suis détendue, et je ne m’en veux plus d’acheter occasionnellement des produits ménagers quand je suis un peu débordée. Il faut dire que les produits écolos se sont démocratisés.

Mais si fabriquer soi-même ses produits ménagers demande un peu de temps, ça reste tellement simple, économique et efficace que cela reste ma solution préférée.

 

Voici vos nouveaux meilleurs amis :

Produits ménagers maison

 Le vinaigre blanc 

Pour moins d’un euro le litre (je pense n’avoir jamais payé plus de 30 à 40 centimes le vinaigre premier prix du supermarché), il dégraisse, désodorise, détartre, il est antiseptique, antiparasite et antifongique. Bref, la crasse et les petites bêtes n’y résistent pas, et si l’odeur peut vous prendre à la gorge au moment où vous l’utilisez, elle s’estompe rapidement. Attention, il fait très mauvais ménage avec l’eau de Javel.

 Le bicarbonate de soude

Entre 2 et 5 € les 500 grammes, vous le trouverez à côté du sel de table au supermarché. Il est antiacide, il neutralise donc les odeurs : une petite coupelle au réfrigérateur vous changera la vie ! Il adoucit l’eau (et les sauces tomate, et les aigreurs d’estomac, mais je m’égare), et c’est un abrasif doux : associé au vinaigre, il vient à bout des taches les plus coriaces.

Une simple recherche Internet vous donnera 1 001 astuces sur l’utilisation du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude.

 Le savon

Le savon noir

Un savon liquide visqueux, très foncé, donc, et riche en huile de lin. Environ 4-5 € le litre au rayon produits ménagers. Dégraissant, détachant, et antiseptique, c’est un super nettoyant pour vous attaquer aux graisses de cuisine, à la crasse accumulée dans la baignoire, ou aux sols : carrelage, marbre, ardoises, lino….

savon noir

 Crédit photo: Marius Fabre

Le savon de Marseille 

On trouve de bons gros pains avec vraie bonne odeur de savon et aucun produit ajouté au rayon lessive (le pain de 400 grammes sur la photo tout en haut m’a coûté 1,20 €). Moins efficace pour nettoyer sa maison (il a tendance à laisser des traces), mais idéal pour le linge (essayez de le frotter à sec sur une tache avant de mettre le linge à la machine).

Le savon liquide neutre ou le produit vaisselle écolo

Quand les deux autres sont un peu trop costauds.

 Les huiles essentielles

Citron, pin, eucalyptus, tea-trea, ou pourquoi pas lavande ? Elles peuvent avoir des propriétés antibactériennes, antiseptiques, antifongiques… et donc renforcer l’action de nos autres meilleurs amis. Pour moi, leur vrai plus, c’est leur bonne odeur (le propre n’a pas d’odeur, mais c’est quand même agréable quand ça sent bon chez soi). Leurs prix sont très variables selon la variété et la qualité de l’huile (achetez uniquement des huiles essentielles pures, voire bio).

Attention, ce sont des produits très puissants et très concentrés, les enfants et les animaux y sont très sensibles (attention pendant la grossesse). En les utilisant diluées dans vos produits ménagers, les concentrations sont trop faibles pour être nuisibles, mais par mesure de précaution, je n’utilise par exemple jamais d’huile essentielle de menthe poivrée à proximité de mon fils et de mon chat. Si vous ne connaissez pas une huile ou une variété en particulier, faites toujours quelques recherches avant de l’utiliser.

 

huile essentielle d'eucalyptus Aroma-zone

Crédit photo: Aroma-zone

  Les lingettes et serpillières en microfibres

Une fois que vous les aurez testées, vous ne voudrez plus d’autres chiffons. Sèches, elles dépoussièrent comme pas deux, humides, elles décrassent et dégraissent avec trois fois rien de nettoyant, voire uniquement de l’eau. Un petit tour à la machine à laver, et elles sont comme neuves. On en trouve maintenant un peu partout, à des prix variables en fonction de leur qualité.

Pourquoi fabriquer ses produits ménagers ?

produits ménagers maison

Crédit photo: Just green community

C’est économique 

Jetons un œil aux produits dont nous avons besoin, et faisons l’addition : même si on investit dans deux-trois flacons d’huiles essentielles (qui dureront longtemps et pourront servir à quantité d’autres choses), on peut fabriquer une quantité astronomique de produits avec ces quelques fournitures de base. Bref, fabriquer ses produits ménagers à la maison, c’est bon pour le porte-monnaie.

C’est bon pour la planète et pour notre santé 

Et puis Dame Nature et notre santé nous remercieront. Notre bonne vieille Terre (notre seule maison, ne l’oublions pas) supportera bien mieux le vinaigre et le bicarbonate de soude que les produits issus de la pétrochimie. Par ailleurs, on sait aujourd’hui que l’utilisation d’eau de Javel, qui est irritante et perturbe le système immunitaire, augmente le risque d’infections respiratoires. Alors, dans des laboratoires qui manipulent des germes coriaces, oui, mais à la maison, pas besoin d’une telle arme de destruction massive. Votre nouveau meilleur ami le vinaigre fera parfaitement l’affaire.

Ça simplifie la vie

Cela permet aussi de simplifier l’entretien de la maison. Je suis toujours un peu effarée quand je regarde le rayon produits ménagers des grandes surfaces : un produit pour la robinetterie de la cuisine, un autre pour la robinetterie de la salle de bain, un nettoyant pour les toilettes, un pour la cuisine, un pour la salle de bain, un pour le four, un pour les plaques de cuisson, encore un autre pour les vitres… Less is more !

Du coup, à titre personnel, je suis aussi heureuse d’échapper aux sirènes du marketing. C’est une de mes petites fiertés personnelles. Je préfère consacrer mon argent à autre chose qu’enrichir les grosses entreprises d’un secteur que je n’aime pas beaucoup.

C’est facile

Et puis, ce n’est pas bien compliqué. On peut même faire participer les enfants ! Comme quand on cuisine, toujours sous surveillance d’un adulte, mais comme on ne manipule rien de dangereux, il n’y a aucun risque. C’est même plutôt rigolo de jouer les petits chimistes !

Alors, on se lance ?

  Lessive

lessive maison

Crédit photo: One good thing by Jillee

J’ai mes périodes : parfois, j’achète de la lessive (on trouve maintenant des lessives écolos abordables, ma peau fragile s’en félicite), et parfois, je la fabrique. J’ai longtemps utilisé des noix de lavage, mais elles n’étaient pas assez efficaces à mon goût pour le linge taché de mon fils. Et j’avoue que j’ai été heureuse de retrouver l’odeur « de propre » sur le linge. (Rappel à moi-même : le propre n’a pas d’odeur.) Cela reste malgré tout une tâche assez chronophage.

Après avoir pas mal tâtonné, je reste assez fidèle à ces proportions :

100 g de savon de Marseille

1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude (pour les odeurs)

1 litre d’eau

30 à 40 gouttes d’huiles essentielles (j’aime bien utiliser des huiles à l’odeur apaisante : lavande fine, orange douce…)

Râper le savon de Marseille. Ou si votre mixer tient la route et que vous n’avez pas peur de l’utiliser pour ça, le mixer. On trouve aussi du savon de Marseille en paillettes, mais le coût n’est pas le même…

Le mettre dans une casserole avec le bicarbonate et l’eau, et le faire fondre à feu doux en touillant régulièrement. Laisser réduire. Je fais cela complètement au pifomètre, j’attends que la consistance me plaise, qu’elle commence à avoir un côté visqueux comme la lessive.

Laisser refroidir (ne pas hésiter à revenir touiller de temps en temps). Elle va finir par se figer un peu et prendre sa consistance définitive.

Quand la lessive a refroidi, ajouter les huiles essentielles, bien mélanger puis transvaser dans une bouteille.

Secouer un peu la bouteille avant de l’utiliser.

  Adoucissant

Quand je n’en ai plus, je verse un petit verre de vinaigre dans le bac à adoucissant de ma machine, mais je dois avouer que j’aime bien mon mélange… Il rend le linge tout doux, et il sent bon.

2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

300 ml de vinaigre blanc

500 ml d’eau

20 gouttes d’huiles essentielles (généralement les mêmes que pour la lessive)

adoucissant maison

Verser le bicarbonate dans un flacon opaque.

Mélanger les huiles essentielles et le vinaigre.

Ajouter progressivement le vinaigre (attention, ça mousse ! Le mélange peut facilement déborder de votre flacon d’un litre si vous versez trop vite).

Complétez avec l’eau.

Le vinaigre et le bicarbonate vont continuer à réagir ensemble un moment. Votre flacon risque de gonfler un peu. Ouvrez-le doucement les premières fois, pour éviter l’effet bouteille de soda secouée.

Étiquetez votre flacon.

Agiter doucement avant utilisation.

Une bouteille transparente pour constater que le mélange bicarbonate de soude et vinaigre blanc, ça mousse ! 

  Désinfectant multi-usage

Mon fils, comme la plupart des enfants, j’imagine, n’a peur de rien, et surtout pas des microbes (je l’ai déjà vu faire un bisou à la barre du métro parisien… j’en frissonne encore !) Du coup, j’aime bien utiliser un peu de désinfectant quand je fais le ménage, et tant qu’à faire, que ça ne rende pas mon fils malade quand je ne le vois pas ramasser le yaourt qu’il a renversé par terre avec sa langue.

Ça tombe bien, c’est simple comme bonjour, et il n’y a même pas besoin de le rincer :

2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

Un petit verre de vinaigre blanc

1 à 2 cuillères à soupe d’huiles essentielles

1 litre d’eau


désinfectant multi usage maison

Verser le bicarbonate de soude dans un flacon opaque.

Ajouter l’eau.

Mélanger les huiles essentielles au vinaigre, et ajouter le mélange au flacon. Toujours doucement, même si la réaction est moins forte avec l’eau, ça mousse quand même.

Quand ça ne mousse plus, fermer le flacon et remuer doucement.

Étiqueter le flacon.

  Nettoyant multi-usage

Et si la combinaison lingette microfibre + désinfectant n’est pas assez costaud pour venir à bout de ces taches sur le plan de travail de la cuisine ? Facile : on ajoute un peu de savon au mélange (et on n’oublie pas de rincer).

500 ml de désinfectant multi-usage

1-3 cuillères à soupe de savon liquide

Et là, attention, c’est super dur :

Verser le désinfectant dans un flacon opaque.

Ajouter le savon liquide.

Fermer le flacon et secouer doucement.

Étiqueter le flacon

Agiter un peu avant usage, et ne pas oublier de rincer si vous ne voulez pas laisser du savon partout.

Pour aller plus loin 

Mes deux références, ce sont les livres Le grand ménage, de Raffa (éditions Soliflore), et Ma bible des huiles essentielles, de Danièle Festy (éditions Leduc.s).

Le blog de Raffa, s’il n’est plus mis à jour depuis des années, reste une mine d’infos. Il y a même un livret gratuit à télécharger, qui reprend l’essentiel des informations de son livre.

Vous y trouverez également un tableau sur les propriétés des huiles essentielles. C’est encore ce que j’ai trouvé de mieux sur l’utilisation des huiles essentielles pour les produits ménagers.

Et pour aller plus loin sur les huiles essentielles en général, le blog de Danièle Festy.

Eva

Eva

Eva, traductrice, j’aime les bouquins, les histoires, la bouffe, et glander dans mon bain. Ah, et j’ai un faible pour mon fils, aussi.  J’adore raconter des histoires, je souris même quand tout craint et je fais des choux à la crème chan-més.

Son site si vous ou une copine avez besoin d’une traduction de l’anglais vers le français

                                                   ( en ligne ce mois-ci lorsqu’il se sera refait une beauté !)

Inscrivez-vous pour recevoir votre exemplaire gratuit. 
Je m'inscris

4 commentaires

  1. bonjour,
    je trouve cela très intéressant et aimerais me lancer dans cette aventure, j’ai une petite question qui me taraude tout de même, combien de temps se conserve la lessive et les produits d’entretien que nous faisons nous-même avec ce type de recette ? merci

  2. on a vraiment beaucoup de points en commun ! Je fais moi aussi mes produits d’entretien et je fais des ateliers huiles essentielles gratuits sur mon lieu de travail et ce thème : les huiles essentielles s’invitent dans votre maison m’est très souvent demandé . Mon produit chouchou : l’assouplissant
    Encore une belle découverte , je parcours ton blog depuis quelques jours et j’adore !!!!!

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci d'entrer votre nom